NOUVELLE EDITION DU GUIDE PRATIQUE 2020-2021

Ce guide est une publication de la CGT Spectacle

 

Bon de commande

Avant-propos

 

L’émergence de la Covid-19 en 2020 a durement impacté la vie économique, sociale et culturelle du pays. Peu après avoir eu recours à l’article 49-3 de la constitution pour faire passer sa réforme de la retraite, E. Macron a à la mi-mars 2020 annoncé qu’il suspendait toutes les réformes en cours (retraite, assurance chômage …).

Le 17 juillet dernier, Jean Castex, le tout nouveau Premier Ministre, annonçait le report de la réforme d’assurance chômage jusqu’à fin 2020, échéance depuis lors reportée jusqu’au1er avril 2021.

Sous l’effet de nos mobilisations unitaires durant le printemps dernier, un décret pris le 29 juillet 2020, a prolongé les droits des artistes et des techniciens intermittents du spectacle aux annexes 8 et 10. Il reste que le rythme pour le moins chaotique de la reprise d’activité dans nos secteurs d’activité rend très problématique la réouverture des droits à l’assurance chômage au 31 août 2021 de l’immense majorité des professionnels.

Qu’il s’agisse de la retraite ou de l’assurance chômage, le gouvernement affirme qu’il n’entend pas renoncer à ces deux réformes. Nul doute que celles-ci occuperont en 2021 une place de choix dans l’actualité sociale.

La propagation du virus Covid-19 en cours a à nouveau démontré que la Sécurité sociale (qui a cette année 75 ans) joue un rôle indispensable d’amortissement social en temps de crise.

Dans le domaine de la formation professionnelle continue la réforme de 2018 est comme nous le craignions bien loin des objectifs que le gouvernement nous avait tant vantés. Un récent rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et de l’Inspection générale des finances (IGF) montre qu’au 31 décembre 2020 ce sont 1,5 milliards d’euros qui vont manquer pour équilibrer les comptes de la formation et 4.9 milliards d’euros d’ici 2023 (hors Covid).

Nous voulons croire que cette nouvelle édition du guide pratique des salariés du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel contribuera à une meilleure connaissance des droits sociaux des salariés de nos secteurs, pour qu’ils les défendent efficacement, et au-delà pour qu’ils agissent afin d’en conquérir de nouveaux.