FRANCK RIESTER VA-T-IL ABANDONNER LES INTERMITTENTS AU MEDEF ?

 Publié le : 23 Nov 2018  
(communiqué commun CGT Spectacle)

PAS DE CONSEILLER SOCIAL AU MINISTERE DE LA CULTURE …

Franck Riester a annoncé jeudi 23 novembre en Comité Technique Ministériel aux organisations syndicales représentatives du ministère de la Culture qu’il ne nommerait pas de conseiller social au sein de son cabinet.
Selon lui, ses missions seraient assumées par « tous les membres du cabinet », « tous les directeurs généraux, et le secrétaire général ». Autant dire personne. Lorsque les fonctions sont diluées et que personne n’est en charge précisément de certaines responsabilités, celles-ci ne sont jamais pas véritablement assumées.

Franck Riester fait bien peu de cas de la situation des professionnels du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel.
Nous devons faire face à un certain nombre de dossiers brûlants, pour lesquels nous avons besoin d’un interlocuteur en responsabilité au sein du cabinet. Nous attendons sous peu la lettre de cadrage de la négociation spécifique de l’assurance chômage des artistes et techniciens du spectacle, dans laquelle le Medef compte demander de nouvelles économies inacceptables.
La constitution de l’OPCO « Culture et Média » est en route, mais elle nécessite notamment un dialogue particulier entre ministère de la Culture et du Travail.
Une réforme de la médecine du travail menace particulièrement la prévention des risques de santé au travail des intermittents.
Quant aux artistes auteurs, le semblant de concertation qui a eu lieu durant l’été n’a abouti à aucune décision politique.

La CGT Spectacle et ses syndicats sont préoccupés par la situation sociale de nos secteurs et l’avenir des professionnels…
Monsieur Riester ne prend apparemment pas la mesure des enjeux en présence ! Le mépris des professionnels n’est pas une réponse satisfaisante. Nous lui demandons donc de revenir sur sa décision et de nommer dans les meilleurs délais un conseiller social.

Paris, le 23/11/2018

télécharger le communiqué