Entreprises Artistiques et Culturelles : Nous signons l’accord NAO être dupe sur la perte de pouvoir d’achat continue des artistes appartenant aux ensembles permanents

 Publié le : 11 Fév 2019  

Le SNAM-CGT a décidé d’apposer sa signature à l’accord NAO 2019 à l’issue d’une négociation extrêmement âpre avec les organisations patronales. Cet accord prévoit une augmentation globale de 1% sur l’ensemble des minimas applicables aux personnels des emplois artistiques et autres qu’artistiques des entreprises entrant dans le champ d’application de la convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles.

Cette décision n’a pas été facile à prendre car les organisations patronales, comme ce fut le cas dans les années précédentes s’est refusé à accorder la moindre augmentation sur les salaires réels des artistes en CDI. Autrement dit, en dépit de l’inflation, le différentiel entre les salaires réels de beaucoup d’artistes et les minimas conventionnels ne cesse de s’amenuiser.

Le refus des organisations patronales et des directions des ensembles permanents de revaloriser les salaires réels des salariés relevant de la CCNEAC s’accompagne, comme nous ne cessons de le dénoncer du gel point d’indice de la Fonction Publique. Ce sont donc des milliers de salariés qui voient régulièrement amputer leur pouvoir d’achat par la volonté conjointe du gouvernement et des employeurs.

Le SNAM-CGT appelle les artistes musiciens à se mobiliser dans chaque orchestre ou maison d’opéra afin d’obtenir ce que la négociation nationale n’a pu arracher.

Par contre, l’augmentation de 1% va impacter les salaires des milliers d’artistes soumis aux minimas de la convention, qu’il soient en CDI dans les ensembles qui ne disposent d’aucun accord d’entreprise plus favorable que la convention collective nationale, ou qu’ils soient engagés comme intermittents dans des ensembles musicaux ou des scènes de musiques actuelles.

La représentativité de la CGT dans la branche des Entreprises Artistiques et Culturelles, calculées sur la base du résultat des élections professionnelles compilées au niveau national est de 86%. Nous sommes donc le seul syndicat qui puisse, par sa signature, rendre la proposition des employeurs applicable dans toutes les entreprises. C’est la raison pour laquelle le SNAM a apposé sa signature à cet accord.