Avant-propos

Pour le SNAM, une enseignant de la musique est nécessairement un musicien, mais nous sommes attachés à distinguer ce qui relève de l’interprétation, de la transmission des savoirs, de la sensibilisation des publics. Cette précision est particulièrement importante à nos oreilles dans l’époque actuelle, où le Ministère de la Culture met en avant la notion d’Education Artistique et Culturelle (EAC), sans bien préciser quelles conditions d’emploi s’appliquent selon les cas. Il y a là un important chantier.

Enseigner dans une école associative.

Vous relevez des dispositions générales du Code du travail et plus particulièrement de la convention collectivede l’animation (CCNA). Cette convention étendue couvre un champ assez large, mais son champ d’application vise spécifiquement des entreprises de droit privé et sans but lucratif qui exercent parmi leur activités  » l’enseignement de toute matière, à tout public pendant ses heures de loisirs tels qu’écoles de danse, de musique, d’art plastique, d’art dramatique, de sport, etc « .

en savoir plus

Enseigner dans la fonction publique territoriale

Vous travaillez dans un établissement public, qui peut être une école de musique municipale ou un conservatoire : vous êtes agent d’une collectivité territoriale et vous faites partie de la branche enseignement artistique de filière culturelle de la fonction publique territoriale.

en savoir plus

Activités connexes

Les cadres réglementaires décrits ci-dessus sont dessinés pour l’enseignement, mais de plus en plus, d’autres formes de partage de la musique, distincts de l’interprétation scénique se développent. Qu’il s’agisse de sensibilisation, de l’éveil aux pratiques, d’éducation artistique et culturelle, d’encadrement de pratiques collectives ou autres, les modalités de mise en oeuvre ne sont pas clairement définies. Le SNAM souhaite une clarification au cas par cas.

en savoir plus