Nos communiqués

Le SNAM-CGT et SN3M-FO disent NON à la fusion des orchestres normands !

Le SNAM CGT et SN3M-FO soutenons nos camarades normands en lutte contre le projet de fusion qui touche l'Orchestre Régional de Normandie et l'Orchestre de l'Opéra de Rouen.

Nous partageons avec nos collègues de ces deux orchestres les craintes liées à la mise en place d'une telle initiative d’autant que les raisons initiales motivant ce rapprochement n’ont jamais été exprimées avec sincérité. Nous ne pouvons que constater avec les éléments en notre possession qu’il ne peut y avoir :

- Qu’un appauvrissement à terme de l'offre culturelle et des missions de service public rendues aujourd'hui de manière complémentaire par les deux phalanges normandes ;
- Qu’une disparition progressive de l’Orchestre Régional de Normandie dont les musiciens seront occupés à renforcer les effectifs Rouennais et dont la préservation de la nomenclature spécifique à leur activité sur le territoire n'a fait l'objet d'aucune garantie par la Région ;
- Que les conséquences sociales d'une telle fusion seraient désastreuses pour les musiciens de l’ORN en premier lieu, contraints de partir des semaines entières à Rouen loin de leurs organisations familiales. La saison 23/24 comprendrait déjà 12 semaines de déplacements à Rouen pour les musiciens et musiciennes de l'O.R.N.

Plus largement nous nous opposons à ce projet mené par Monsieur Morin car il va à l'encontre de ce que nous pensons souhaitable pour le maillage territorial de nos orchestres permanents.

Plus que jamais, après une crise sanitaire qui a profondément isolé, et face aux crispations croissantes aux sein notre société, nos concitoyens ont besoin de se retrouver autour d'une offre culturelle de proximité qui donne à voir et permet de questionner collectivement le monde dans lequel nous vivons. Réduire cette offre de service public culturel ou renoncer à la développer davantage, c'est rendre la possibilité d'un futur enviable pour les générations futures encore plus incertaine qu'elle ne l'est aujourd'hui.

Monsieur Morin, écoutez nos camarades qui, attachés à leur métier et aux missions qu'ils accomplissent auprès de toutes les populations de votre Région, ne peuvent se résoudre à la perspective d'abandonner des territoires entiers sur lesquels, grâce à la spécificité de leurs ensembles, ils diffusent la musique patrimoniale et la création avec passion et engagement.

Reprenez avec eux un dialogue exigeant, transparent, dans le respect de tous les salariés et sur une coopération entre leurs ensembles dans l’intérêt des publics et permettant à leurs orchestres respectifs d'exister pour continuer de diffuser leur répertoire au plus grand nombre et partout sur le territoire normand.

Paris, le 14 juin 2022

Télécharger le communiqué